01/06/2018Canicule, une affaire de température

Plus de 34°C à l’ombre en journée et 18°C la nuit

 

Rappel des niveaux

Niveau 1 ou vigilance verte : veille saisonnière activée le 1er juin de chaque année jusqu’au 31 août ;

Niveau 2 ou vigilance jaune : avertissement chaleur

Niveau 3 ou vigilance orange : alerte canicule (déclenché par le préfet)

Niveau 4 ou vigilance rouge : mobilisation maximale (déclenché au niveau national par le premier ministre sur avis du ministre de la santé et du ministre de l’intérieur).

Pour parler de canicule, il faut que les températures se situent au-dessus d’un certain seuil, de jour comme de nuit et, au moins, sur trois jours d’affilée. Ces températures varient selon les régions. Ainsi, en Eure-et-Loir, il faut au moins 34°C le jour et 18°C la nuit.

 

Employeurs, vos obligations

Le Code du travail (art L 4121-1) impose aux employeurs de prendre les mesures nécessaires pour assurer la sécurité et protéger la santé des travailleurs, en y intégrant les conditions de températures.

 

Niveau 1 :

  • Écouter les informations
  • Prévoir l’aménagement des conditions de travail
  • Vérifier les aérations et les ventilations
  • Informer et afficher les documents de prévention (conduites à tenir)

Niveaux 2 et 3 :          

  • Surveiller la température au poste de travail
  • Mettre à disposition de l’eau fraîche (art R.4225-2 du code du travail)
  • Organiser le travail : horaires, conditions de travail, compatibilité des Équipements de Protection Individuelle (EPI)
  • Informer les salariés des risques, des signes d’alerte et des moyens de prévention

Niveau 4 :

Renforcement des mesures précédentes. Pour plus de détails, consulter le plan Canicule 2018.

 

Comment reconnaître les signes d’alerte de coup de chaleur

Maux de tête, nausées, sensation de fièvre, grande fatigue, étourdissement, crampes, propos incohérents, transpiration abondante (pouvant entrainer la déshydratation)…

Quoi faire

  • Alerter les secours (secouristes, 15, 18 ou 112)
  • Transporter la victime dans un endroit frais et la rafraîchir
  • Ne pas la laisser seule

Conseils à transmettre aux salariés

  • Se protéger la tête et porter des vêtements adaptés : clairs, amples et en coton
  • Boire régulièrement de l’eau (1 verre d’eau toutes les 20 minutes, même en l’absence de soif)
  • Ne pas consommer de boissons alcoolisées
  • Prendre des repas légers et fractionnés
  • Redoubler de prudence selon les antécédents médicaux et la prise de médicaments
  • Se surveiller mutuellement entre collègues
  • Utiliser un ventilateur (inutile voir dangereux lorsque la température dépasse 32°C)
  • Se rafraîchir la peau régulièrement avec de l’eau (visage, nuque et avant bras…)

Votre médecin du travail et votre service de santé au travail peuvent vous aider, n’hésitez pas à les contacter.

Comme chaque année, des recommandations sont diffusées à l’attention de publics spécifiques et notamment les travailleurs.

Pour en savoir plus :

Sur le site santé du Ministère des Affaires sociales et de la santé

Sur le site de l’INRS

ARS Centre – (Agences Régionales de Santé)

Exposez-nous votre problématique, votre question*

*champs obligatoires

Vous êtes

Nom de votre société

Adresse

Nom*

Prénom*

Téléphone*

Email*

Saisissez le code : captcha